Méthode

Comment sont produits les résultats de l’outil « Choisir sa contraception » ?

Les réponses au questionnaire déterminent l’ordre de présentation des méthodes de contraception. Ce classement se base sur les références suivantes :

  • 1) le Code de la santé publique

  • 2) Les Recommandations de la Haute autorité de santé :

  • 3) Les autorisations de mise sur le marché des différents produits et les recommandations délivrées par l’Agence Nationale de Sécurité des Médicaments

  • 4) Les Recommandations internationales (Organisation mondiale de la santé)

  • 5) Les Recommandations publiques des sociétés savantes

  • 6) Les Consensus d’experts

Le groupe d’experts ayant travaillé sur ce test comprenait des sages-femmes, des médecins généralistes, des épidémiologistes, des sociologues, des représentants du Mouvement pour le Planning familial, des éducateurs. Ce projet a été conduit par l’Agence nationale de santé publique – Santé publique France.

Pour chaque question, un score variant de – 2 à +1 est attribué à chaque contraceptif.

Concernant les effets secondaires, ceux mentionnés dans les recommandations de la Haute Autorité de Santé pour une catégorie entière de contraceptif sont pris en compte. En revanche, d’autres effets secondaires (libido, acné, sautes d’humeur) ne sont pas pris en compte pour le classement mais sont mentionnés dans les résultats pour être discutés avec les professionnels de santé.

En cas de contre-indications, un score de -20 est automatiquement appliqué

A la fin du questionnaire, la somme des scores est effectuée et permet d’ordonner les contraceptifs. A partir de ce classement, les contraceptifs sont répartis entre trois catégories : « les plus adaptés », « les possibles » et « contre-indications probables »

Les deux contraceptifs obtenant les scores les plus hauts sont présentés dans la catégorie « la plus adaptés ». Si plus de deux contraceptifs ont des scores positifs ou nuls, quatre contraceptifs maximums sont présentés dans cette catégorie. Si aucun contraceptif ne possède de score positif, ce sont les deux contraceptifs ayant les scores les plus élevés qui sont présentés dans la catégorie « Les plus adaptés » afin de ne pas laisser personne sans possibilité contraceptive. Les contraceptifs non déconseillés mais n’apparaissant pas dans la catégorie « les plus adaptés » sont présentés dans la catégorie « les possibles ». Celle-ci peut donc comprendre des contraceptifs pour lesquels un suivi médical est recommandé. Cette mention est alors explicitement précisée dans l’encart récapitulant les avantages et les inconvénients de chaque moyen de contraception. Tous les contraceptifs pour lesquels une contre-indication apparait dans les recommandations de la HAS sont classés en « contre-indications probables ».

Si plusieurs contraceptifs ont le même score, alors leurs classements relatifs sera fonction de leur efficacité théorique : plus le contraceptif est efficace, plus il apparaît haut dans la liste (considéré plus adapté).

Lorsqu’un utilisateur renseigne « ne sait pas » pour une question concernant une condition médicale, alors cette réponse n’a pas d’influence sur le classement des contraceptifs. Cependant, l’item est mentionné dans les conseils personnalisés afin d’inciter l’utilisateur à :

  • 1. Se renseigner sur cette condition médicale

  • 2. En parler au professionnel de santé lors de sa consultation contraceptive

Identifiant du questionnaire: SPF-293815

Ce questionnaire, mis en œuvre sous la responsabilité de Santé publique France, garantit votre anonymat : Aucune donnée permettant de vous identifier, directement ou indirectement, n’est collectée.
Les réponses apportées au questionnaire seront analysées automatiquement pour vous fournir une information personnalisée.
Pour toute information supplémentaire, vous pouvez contacter: Par email: xxxxxxxx ou nous écrire à cette adresse: Outil contraception - Agence nationale de santé publique 12 rue du Val d’Osne 94415 Saint-Maurice Cedex France

Mentions Légales | Méthode